Expérience réussie pour S’Tile à Intersolar

INTERSOLAR 2016, un incontournable

S’Tile était présent lors du salon INTERSOLAR 2016 qui se tenait à Munich, du 22 au 24 juin. Retour sur cet événement phare du photovoltaïque européen où notre équipe a pu dévoiler notre technologie aux nombreux visiteurs.

Dès le montage des installations au sein du pavillon français, les membres de l’équipe, présents le mardi, ont pu sentir cet air composé d’innovation et de créativité qui imprégnait ce gigantesque hangar. Le mercredi et le jeudi, les membres de S’Tile se sont relayés sur les stands. Alioune décrit très simplement en quoi consistaient les journées à INTERSOLAR : stand, stand, stand. L’affluence était, en effet, constante et l’équipe était mobilisée pour répondre aux interrogations et remarques des visiteurs interloqués par le nouveau design des cellules biomimétiques. Si la présentation de nos nouveaux modules Finger Droit intéressait le public, la palme doit cependant revenir à nos cellules « feuilles ».

20160623_112559(1)WP_20160621_15_51_25_Pro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des nouveaux produits

Ces modules possèdent un nouveau design qui s’inspire de la manière dont les feuilles collectent et transportent les sucres issus de la photosynthèse. Il est la conséquence directe de la façon dont est structurée la cellule intégrée et dont elle collecte les électrons générés par la lumière. Un côté esthétique, certes, mais également doté d’une grande performance : tout a été calculé pour avoir une connexion optimale du courant dans chacun des points de la cellule.

Le salon était le moyen pour S’Tile de se montrer pour la première fois au grand jour maintenant que nous sommes prêts à commercialiser nos produits. 2 gammes de produits sont ainsi développées :

  • Les modules de taille standard (60 cellules), destinés au secteur résidentiel
  • Les modules customisés destinés aux marchés autonomes, recharges de batterie et également au BIPV (Building Integration PhotoVoltaïc)

photo Grand modules fingers droits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conférence PV SEC

En parallèle d’INTERSOLAR, des conférences tenaient place au EU PVSEC, la Conférence Européenne sur l’Energie Solaire Photovoltaïque, l’occasion pour notre jeune équipe de présenter une partie de nos travaux, notre technologie, et nos aspirations, au moyen d’un poster.

Celui-ci est consultable en anglais : A low current high efficiency solar cell composed of a 80µm-thin monocrystalline silicon foil transferred on a low cost substrate ➡ poster PV 2016_mod ⬅

INTERSOLAR a constitué notre première vitrine internationale et un véritable point de départ. Maintenant, l’aventure continue !

IMG_77l72

➡ Retrouvez toutes les photos de l’événement INTERSOLARet de nos cellules sur
nos réseaux sociaux Facebook, LinkedInTwitter et Google+

Posté dans S'Tile | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur Expérience réussie pour S’Tile à Intersolar

A successful experience for S’Tile at INTERSOLAR

INTERSOLAR 2016

S’Tile was attending INTERSOLAR 2016, in Munich, from June 22nd to June 24th. Let’s focus on the world’s leading exhibition for the solar industry, where our team has unveiled our technology to the visitors.

From the setting of the stand in the French pavillon, S’Tile team could already smell this fresh air, composed of innovation and creativity that were approaching. On Wednesday and Thursday, S’Tile members, continually, relayed on the stands. Alioune describes, quite easily, what a day at INTERSOLAR looks like: stand, stand, stand. The crowd was, indeed, constant and the team was ready to answer the questions and remarks visitors could have in mind. Especially when they found themselves astonished by the new design of the biomimetic cells. The crowd was interested by the new modules with straight fingers, but the “leaves” cells designs were very attractive.

20160623_112559(1)WP_20160621_15_51_25_Pro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Our new products

Inspired by how the leaves collect and transport sugars from photosynthesis, this unique new design is the direct result of how the integrated cell is structured and how it collects electrons generated by daylight. An esthetic side, absolutely, but great performances as well! It has been calculated to confer the electricity an optimal connection in each points of the cell.

The event represented a great opportunity, for S’Tile, to present its technology to the public, now that it is ready to commercialize its products. 2 ranges are developed:

  • Standard size modules (60 cells), for residential applications
  • Customized modules for autonomous systems, batteries rechargers and also BIPV (Building Integration PhotoVoltaïc)

photo Grand modules fingers droitsCapture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Presentation of our work at the EU PV SEC 

In the meantime, conferences were heading at EU PV SEC, the European Photovoltaic Solar Energy Conference and Exhibition. S’Tile’s youngest partners went there and presented our works, our technology, and what we are looking for, by the future.

A poster of our work can be consulted online: A low current high efficiency solar cell composed of a 80µm-thin monocrystalline silicon foil transferred on a low cost substrate
poster PV 2016_mod ⬅

 

INTERSOLAR was our first international front line and a starting point. Now, the show must go on !

IMG_77l72

➡ Find all our news and pictures on our social networks
Facebook, LinkedInTwitter and Google+ ⬅

Posté dans English | Tagged , , , , , , | Commentaires fermés sur A successful experience for S’Tile at INTERSOLAR

S’Tile lance ses cellules et modules solaires

Après 9 ans de R&D fructueuses, nous nous apprêtons à lancer la production de nos cellules et modules solaires photovoltaïques en juin.
Retour sur nos derniers événements dans le secteur et sur la scène internationale pour présenter notre technologie solaire à haut rendement !

Le solaire photovoltaïque à haut rendement

C’est l’achèvement d’une longue phase de R&D qui couronne les efforts de l’équipe. En juin, nous avons lancé la première version stabilisée de notre cellule solaire intégrée haut rendement, utilisant un nombre réduit d’étapes pour un coût de production raisonnable, tout en poursuivant la R&D par une deuxième version de type PERC qui présentera un rendement de conversion encore plus élevé !

Quelles applications ?

Notre technologie permet de fabriquer des grands modules à haut rendement, 60 ou 72 cellules, destinés aux toitures et grandes fermes solaires connectés au réseau. De plus, nous proposons des modules customisés. En effet, notre technologie utilisant des cellules intégrées nous permet d’adapter la forme, la dimension et surtout la tension des batteries. Elle répond ainsi aux exigences des solutions pour systèmes autonomes où les modules sont couplés à des batteries. La demande est, par ailleurs, très forte dans les pays en voie de développement, à la recherche d’autonomie énergétique hors réseau à moindre coût. Elle correspond également aux besoins des smart cities et de l’architecture moderne qui se dotent de mobiliers urbains fonctionnant à l’énergie solaire.

 

L’actualité qui porte la technologie S’Tile

  • tremplin-PME-InnovEcoLe 28 avril, Alain Straboni, CEO de S’Tile, recevait le prix TREMPLIN PME INNOV’ECO dédié aux « Voies du renouveau du ‪photovoltaïque en France et en Europe », en présence de la presse et de nombreux investisseurs et professionnels du secteur des énergies renouvelables.

 

Retrouvez les détails de la technologie S’Tile et nos perspectives de croissance dans l’interview d’Alain Straboni :

  • Le 19 mai, nous présentions, à destination de nos partenaires et investisseurs, nos premiers prototypes de modules lors d’une conférence suivie d’une visite de notre ligne pilote. Etaient présents son investisseur historique Emertec, les fonds régionaux de Poitou Charentes, la BPI France, SERGIES, le Groupe Dubuit International ainsi que le conseil de surveillance de S’Tile et son nouveau président Jean Pierre Joly, ex-directeur de l’INES. Etaient également invités, et présents, un certain nombre de WiSEEDers qui ont investi lors de la campagne de crowdfunding lancée sur la plateforme WiSEED en 2015. Au total, une trentaine de personnes ont découvert les cellules et modules solaires développés, les perspectives et les moyens de production de S’Tile.
  • Fin mai, notre équipe, composée d’Alain Straboni, Alioune Sow et Guocai Sun, se rendait au salon SNEC à Shanghai pour présenter en exclusivité notre nouvelle technologie de fabrication de cellules solaires et des modules prototypes 60 cellules ainsi que des exemples de modules customisés, destinés à la charge de batteries.

snec stile shanghai solaire photovoltaique

  • Du 21 au 24 juin, nous disposerons, pour la première fois, d’un stand (pavillon français N°A3.250) au salon Intersolar à Munich; un temps fort de l’année photovoltaïque Européenne. Nous y dévoilerons, en exclusivité, un tout nouveau design de cellules solaires et les modules correspondants. Ce design sera issu du concept innovant de cellule intégrée qui sera destiné à la fabrication de modules haut de gamme pour des applications à haute valeur ajoutée telles que l’intégration à l’architecture, les mobiliers urbains et les systèmes nomades premium.  .

Nous tenons à remercier chaleureusement tous ceux qui nous ont accompagné tout au long de notre projet.

Nos investisseurs :

PartenairesStTile.JPG

Founders – employees  –  Emertec  –  Fonds régionaux de la région Poitou-Charentes
Dubuit International  –  ECM Greentech (filiale de ECM Technologies) –  Sergies  –  Fraunhofer
Disco Europe  –  Wicap S’Tile

Nos partenaires institutionnels et financiers :

Stile-TW

KIC InnoEnergy  –  Bpi France  –  FEDER  –  CEA –  INES  –  IMEC  –  Universitat Konstanz
INL  –  CNRS  –  ISC

 

  Retrouvez toutes les photos de l’événement et nos cellules sur nos réseaux sociaux
Facebook, LinkedIn et Twitter

Posté dans S'Tile | Tagged , , , , , , | Commentaires fermés sur S’Tile lance ses cellules et modules solaires

Le solaire au cœur de l’architecture moderne

L’architecture moderne est friande de dispositifs photovoltaïques, qu’elle utilise pour créer des édifices écologiques innovants et parfois même surprenants. Que ce soit pour des bâtiments à grande échelle comme des gratte-ciel ou des habitations de particuliers ou publics, les architectes ont trouvé de multiples façon d’intégrer parfaitement la technologie solaire à ces constructions d’un genre nouveau. Ainsi, ils ont réussi à faire rimer énergie solaire avec esthétique et Design. Le résultat de cette tendance ? Les dispositifs photovoltaïques passent de l’horizontal au vertical en partant à l’assaut des bardages, des façades, des gardes corps, des brises soleil etc.

Des buildings autonomes… et étonnants

tour

La tour de rivière de Perles, Guangzhou

Depuis quelques années, les architectes misent beaucoup sur les énergies vertes pour créer des édifices auto-suffisants. Ces visions qui autrefois paraissaient futuristes fleurissent aujourd’hui à travers le monde. Tour d’horizon de nos projets coup de cœur !

Déjà en 2011, la Chine dévoilait sa « Tour de la rivière de Perles », un gratte-ciel conçu pour produire plus d’énergie qu’il est sensé en consommer. Cet étonnant bâtiment affichait donc l’ambition de devenir une tour à énergie positive, utilisant l’énergie solaire grâce à des panneaux photovoltaïque transparents sur les vitres- ainsi que l’énergie éolienne.

Des projets futuristes

Le projet futuriste qui fait parler de lui à l’heure actuelle, mais qui ne devrait pas sortir de terre – ou plutôt de mer- avant 2020, est celui du grand Cancun hôtel. Ce projet pharaonique a la particularité de marier avec ambition tourisme de luxe et éco-construction. Doté d’un toit serti de panneaux photovoltaïques, d’une éolienne et de turbines marines, il devrait être capable de fournir une énergie propre à 100%.

Le grand Cancun hôtel, un établissement flottant et durable

Particuliers et bâtiments publics ne sont pas en reste

immeuble londres

Le Kingsgate House et sa façage végétalisante

Il n’y a pas que les constructions à grande échelle qui bénéficient de la créativité des architectes, puisqu’il existe de nombreux projets immobiliers durables pour les particuliers.

Par exemple, en se promenant dans l’ouest de Londres, dans le quartier branché de Chelsea, on peut voir s’ériger un bâtiment d’exception : le Kingsgate House. Premier projet immobilier de grande ampleur décrochant la certification PEFC (qui promeut la gestion durable de la forêt), l’installation photovoltaïque y est remarquable. Plus qu’un atout logistique, elle vient mettre en valeur la façade du bâtiment grâce à une teinte verte qui lui donne l’air d’un mur végétal.

 

Les bâtiments publics aussi se parent de dispositifs photovoltaïques, comme la gare TGV de Perpignan,ou encore des écoles aux quatre coins de France, des complexes sportifs municipaux etc.

La technologie solaire et le Design s’inspirent mutuellement pour finalement, après plusieurs années de tâtonnement, trouver une harmonie. En effet, si autrefois les dispositifs solaires n’étaient pas forcément mis en valeur, ces exemples nous prouvent que le photovoltaïque a su parfaitement s’intégrer dans l’habitat urbain, voire même parfois le sublimer.

Chez S’Tile, nous portons un grand intérêt à ces évolutions, avec pour ambition de bientôt pouvoir intégrer nos I-Cells dans ce type d’applications.

Posté dans S'Tile, TOUT | Tagged , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Le solaire au cœur de l’architecture moderne

Loi sur la transition énergétique : quelle place pour le solaire ?

La loi sur la Transition Energétique, débattue à l’Assemblée Nationale et portée depuis sa création par la ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, a été finalement adoptée le mercredi 22 juillet.

Trois ans après les premières évocations du projet de loi, la nouvelle loi se veut ambitieuse et pose les bases d’une nouvelle orientation de la France en matière d’efficacité énergétique, d’évolution du mix énergétique, de développement des énergies renouvelables et des transports écologiques. Sa mise en œuvre reste cependant floue sur certains points et laisse place à de possibles changements d’orientation par de futurs gouvernements.

Mix énergétique et financement des énergies renouvelables en France   

Vendredi 24 juillet, le commissariat général au développement durable a publié le bilan énergétique de la France pour 2014, document de référence utilisé pour l’élaboration de toutes les politiques publiques en matière d’énergie depuis 1970. Les résultats de ce bilan sont bien plus prometteurs que ceux de l’année précédente : par exemple, la facture énergétique de la France était de 55 milliards d’euros en 2014 soit 17% de moins qu’en 2013. Ces perspectives, aussi encourageantes soient-elles, ne doivent pas éclipser les nouveaux objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique. En effet, d’ici 2030, le gouvernement français se donne pour objectif de réduire :

  • de 50 à 75% la part de l’atome dans la production électrique française,
  • de 40% les émissions de gaz à effet de serre,
  • de 50 % la consommation d’énergie finale.

A l’horizon 2020, la part des énergies renouvelables doit atteindre 23% de la consommation brute et 32% en 2030. Pour atteindre ce but, la part des énergies renouvelables doit représenter 40% de la production d’électricité en 2030 au lieu des 16% actuels.

Pour maintenir la dynamique en cours, la loi a prévu la mise en place de compléments de rémunération pour l’énergie éolienne, solaire, photovoltaïque et la biomasse. Depuis les années 2000, les installations de production d’électricité issues de sources renouvelables bénéficient du régime de « l’obligation d’achat« .  Ce régime permet le rachat de la production d’électricité par EDF ou une entreprise locale de distribution d’électricité à un tarif fixe et supérieur au prix du marché. En avril 2014, l’Union Européenne a adopté de nouvelles mesures concernant les grandes installations : à compter de janvier prochain sera imposé un régime de soutien pour la vente directe de l’électricité accompagnée d’une prime. Définie à partir de l’évolution du marché, cette prime peut être allouée ex-ante (prime d’investissement) ou ex-post (contrat pour différence). Dans l’éventualité où le producteur ne trouve pas d’acheteur sur le marché, le régime de l’obligation d’achat prévoit un dispositif d’acheteur de secours.

Le secteur du développement durable en plein essor

Ces deux dernières années, nous avons assisté à l’explosion du marché des green bonds (obligations vertes) destinés à financer des projets en faveur de l’environnement. Ce marché qui était déjà en plein envol en 2013 a plus que triplé entre 2013 et 2014 et pesait 53,2 milliards de dollars selon Climate Bond Iniative.

Alors que les premiers émetteurs étaient des bailleurs de fonds multilatéraux (Banque Mondiale, BEI etc), d’autres agences bilatérales de développement les succèdent : la KfW (Allemagne), le FMO (Pays-Bas), l’AFD (France). A titre d’exemple, l’AFD a émis en septembre dernier 1 milliard de dollars de climate bonds destinés à financer des projets en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Parmi les énergéticiens ayant émis des green bonds, on peut mentionner EDF, Iberdrola et GDF Suez qui a levé 2,5 milliards de green bonds en mai 2014. Une somme jamais égalée jusqu’à maintenant.

La centrale de Cestas (Aquitaine) crédit photo : Green Univers

La centrale de Cestas (Aquitaine) crédit photo : Green Univers

En 2014, on a compté 17 projets renouvelables de plus de 300 MW ayant atteint l’étape de financement. Parmi eux se trouve le projet Neoen Cestas PV (Aquitaine) : annoncé comme le plus gros parc photovoltaïque jamais construit en Europe (300 MW), il a été  financé par le groupe Neoen et huit autres investisseurs dont KleinkraftwerkBirseckAG (KKB), Mirova, Acofi Gestion and Omnes Capital. Sa construction, confiée à Eiffage SA, Schneider Electric SE et KrinnerGmbH, s’étend sur un terrain 300 hectares avec 983 500 panneaux installés sur 16 500 tables de support en acier et aluminium. Le parc sera opérationnel en octobre prochain.

Les 16 autres projets retenus en 2014 sont les suivants :

  • un parc éolien offshore Gemini au Pays-Bas (600 MW)
  • deux parcs éolien offshore au Royaume-Uni (791 MW)
  • un parc éolien au Kenya (311 MW)
  • un projet solaire photovoltaïque aux Etats-Unis (345 MW)
  • onze parcs photovoltaïques et éoliens en Chine (3 730 MW)

Comparée à ses homologues européens, l’Allemagne est une élève studieuse en matière d’énergie solaire. En plus d’avoir battu son propre record de production d’énergie solaire en 2014, elle a pour la première fois produit plus de la moitié de ses besoins en électricité (23,1 GW) grâce à ses capacités de production photovoltaïque. De tels résultats s’expliquent par l’utilisation des panneaux solaires très répandue parmi les particuliers allemands. Le gouvernement allemand applique en effet depuis plusieurs années une politique incitative en matière de consommation de panneaux photovoltaïques. Actuellement,  90% des panneaux solaires outre-Rhin sont possédés par les ménages et 10% sont présent dans les parcs solaires.

Alors, comment démystifier l’énergie solaire ? Avec l’apparition croissanted’objets du quotidien fonctionnant à l’énergie solaire, le photovoltaïque, autrefois produit de haute technologie, sera certainement dans quelques années un produit de commodité beaucoup plus accessible. Reste que la loi sur la Transition Energétique ne prévoit pas de cadre contraignant pour l’atteinte des objectifs annoncés. La lourdeur et la complexité des appels à projets, lancés selon un agenda politique fluctuant, devra être contrebalancée par une réelle volonté de publier et mettre en application avant la COP21 les décrets et arrêtés de la nouvelle loi.

Avec un nouveau système décentralisé, l’Etat pourrait dynamiser l’activité des PME dans le secteur des énergies renouvelables et l’emploi dans ces filières. Les smart grids, en transformant le consommateur en producteur gestionnaire défient la prééminence d’EDF et posent les bases d’un nouveau modèle de consommation. Espérons que le gouvernement saura accompagner ce changement de paradigme.

 

Sources :

http://www.greenunivers.com/wp-content/uploads/2015/04/Panorama-des-cleantech-en-France-en-2015-GreenUnivers.pdf?0c50ee

http://www.usinenouvelle.com/article/loi-sur-la-transition-energetique-une-opportunite-presque-manquee.N343006

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Transition-energetique-la-France-devra-redoubler-d-efforts-2015-07-24-1338003

http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-136202-loi-de-transition-energetique-objectifs-ambitieux-mesures-limitees-1139652.php

http://silicontile.fr/wp-content/uploads/2015/08/bilan_energetique_de_la_france_en_2014.pdf

Comment l’Allemagne a produit la moitié de son électricité avec du solaire

http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021265470117-transition-energetique-une-loi-et-apres-1146413.php

Posté dans Secteur PV, TOUT | Tagged , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Loi sur la transition énergétique : quelle place pour le solaire ?

La défiscalisation ISF propulse le secteur solaire

 

Le saviez-vous ? Investir dans une PME éligible à la réduction d’impôts peut vous faire économiser 50% sur le versement de l’ISF.  S’Tile est actuellement en levée de fonds via la plateforme de crowdfunding Wiseed, l’occasion d’investir dans une startup d’avenir !

 

Investir dans des PME prometteuses

L’investissement dans des PME d’avenir et des organismes d’intérêt général reste le levier de réduction d’impôts le plus utilisé par les contribuables pour réduire le montrant de leur ISF. Un tel levier présente l’avantage de soutenir les startups françaises et l’innovation entrepreneuriale, moteurs de la croissance et de la compétitivité de l’Hexagone sur la scène mondiale.

S’Tile a débuté il y a quelques mois une campagne de crowdfunding grâce à Wiseed, première plateforme d’investissement collaboratif en France. Après une phase de vote qui s’est avérée être la meilleure jamais réalisée sur Wiseed (605 votants, 86% d’intentions de vote et 876 followers), la campagne connaît un franc succès et touche prochainement à sa fin.

Il est encore temps d’investir dans notre technologie de panneaux solaires photovoltaïques à haut rendement 100% Made in France !

 

Défiscalisation ISF 2015 : pensez à l’ISR !

mini-module I-Cell S'Tile- cellule solaire photovoltaïque

mini-module I-Cell S’Tile- cellule solaire photovoltaïque

Avec 26% d’augmentation des investissements en 2014, l’ISR (Investissement Socialement Responsable) a de beaux jours devant lui et présente un fort potentiel pour devenir l’un des piliers de la croissance verte et une source de financement de la Transition Energétique. En tant qu’acteur de la filière des énergies renouvelables, S’Tile développe avec ses nombreux partenaires (CNRS, KIC InnoEnergy, BPI France, Institut Fraunhofer, etc) une nouvelle technologie de panneaux solaires photovoltaïques à base de silicium fritté à haut rendement.

En levant des fonds, la phase pilote de production pourrait démarrer d’ici fin 2015 pour un début de production au printemps 2016. Les premiers mini modules ont déjà vu le jour, recevant un accueil enthousiaste de la part des investisseurs et parties prenantes.

Alain Straboni, fondateur de S’Tile, présente les mini modules en exclusivité à Wiseed

 

 

 l’ISF 2015 en chiffres

Si votre patrimoine net au 1er janvier 2015 est supérieur à 1,3 millions d’euros, vous êtes redevable de l’ISF 2015. En dessous de ce seuil vous ne paierez aucun ISF en 2015.  (voir tableau)

bareme isf 2015 - S'Tile

Crédit photo : sicavonline.fr

Si votre patrimoine est au moins égal à 2,57 millions d’euros, vous devez remplir une déclaration spécifique ISF n° 2725 et ses annexes, à déclarer pour le 15 juin 2015.

« En investissant dans des parts de FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) et FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation), vous bénéficiez d’une réduction de l’ISF de 50 % de la part des investissements dans les PME éligibles. Cette réduction est limitée à 18 000 € par foyer fiscal. Chaque foyer fiscal peut ainsi économiser jusqu’à 45 000 € sur son ISF 2015. »*

Vous pouvez cumulez les avantages fiscaux en souscrivant simultanément à des FIP, FCPI, offre liée ISF, et mandats ISF. Cependant l’économie totale d’ISF 2015 ne doit pas excéder 45 000 €. En investissant dans notre technologie de cellules solaires I-Cell, vous soutenez un projet d’envergure 100% Made in France dans les énergies renouvelables !

 

Pour investir chez S’Tile et bénéficier de votre défiscalisation ISF, contactez-nous dès aujourd’hui !

 

*Sources :

www.sicavonline.fr

www.novethic.fr

Posté dans S'Tile | Tagged , , , , , , , | Commentaires fermés sur La défiscalisation ISF propulse le secteur solaire

S’Tile débute sa levée de fonds !

 

Nous sommes fiers d’annoncer depuis vendredi 20 mars le début de notre levée de fonds sur la plateforme de crowdfunding Wiseed !

 

Vous avez été nombreux à nous soutenir durant la phase de vote, et grâce à vous nous détenons le record d’intentions de dons sur Wiseed avec 605 votants et 86% d’intentions de vote !

crwodfunding Wiseed_S'Tile

 

Grâce aux fonds levés, S’Tile pourra cette année et en 2016 implanter en Poitou-Charentes sa ligne pilote de production de cellules I-Cell, en avance sur sa feuille de route initiale. Il s’agira pour nous de certifier nos produits, compléter en équipements notre ligne de production et agrandir nos équipes grâce aux fonds levés. Si le soutien de nos partenaires s’est avéré fondamental par le passé ( Emertec, PCI, BPI France, etc), le crowdfunding inscrit le développement de notre technologie solaire photovoltaïque dans une démarche sociétale participative.

Grâce à Wiseed nous espérons sensibiliser l’entrepreneuriat français et les citoyens à l’importance d’introduire des énergies renouvelables Made in France dans le mix énergétique national.

Merci à tous pour votre engagement, nous comptons sur vous !

 

Alain Straboni

 

Pour participer à notre levée de fonds : soleil-wiseed

Posté dans S'Tile, TOUT | Tagged , , , , , , | Commentaires fermés sur S’Tile débute sa levée de fonds !

S’Tile started its crowdfunding campaign !

We are delighted to announce the beginning of our fundraising campaign on the crowdfunding platform Wiseed since March 20th.

Many of you supported us during the voting phase, and thanks to you we hold the record for the biggest number of intentions of funding, totalizing 605 voters and 86% of intentions of funding.

crwodfunding Wiseed_S'Tile

Thanks to the funds raised, S’Tile will be able to implement its production pilot line for I-Cell solar cells in the Poitou-Charentes region this year and in 2016, ahead of the initial schedule. It will enable us to get our products certified, complete our production line with equipment and hire new team members. We are very thankful for the help of our various partners in the past ( Emertec, PCI, BPI France, etc) and are proud to set the development of our photovoltaic solar cell technology in a community involvement approach by crowd funding our project.

We hope to raise french entrepreuneurs and citizens’ awareness to the importance of Made in France renewable energy in the national energy mix.

 

Thank you very much for your help, we count on you !

 

Alain Straboni

 

To take part in our crowdfunding campaign  : soleil-wiseed

Posté dans English, TOUT | Tagged , , , , , , , | Commentaires fermés sur S’Tile started its crowdfunding campaign !

Mix énergétique Européen : mieux répartir pour mieux accompagner

 

Le Forum Economique Mondial qui s’est tenu à Davos du 21 au 24 janvier a mis en lumière les 140 milliards de dollars d’économies que l’Europe aurait pu effectuer sur la facture énergétique si les énergies renouvelables avaient été mieux réparties dans le mix énergétique Européen. La nécessité de coordonner les politiques nationales et de les accorder aux enjeux propres à chaque pays déterminera ou non la capacité de l’Union Européenne à atteindre les objectifs énergétiques fixés. Dans cette équation, le consommateur et les entreprises jouent un rôle fondamental.

Des efforts attendus de l’Union Européenne

Selon une étude du cabinet Bain pour le compte du Forum Economique Mondial, le secteur électrique n’a atteint que 30% de ses objectifs malgré 3 milliards de dollars d’investissements entre 2000 et 2012. 7,6 milliards seraient encore nécessaires d’ici à 2040, et le haut niveau d’investissement observé ces cinq dernière années devra se poursuivre afin de remplir les objectifs de la politique énergétique.

Bien que les technologies solaires photovoltaïques, éoliennes et géothermiques affichent des niveaux rendements en croissance constante, il reste difficile de prévoir jusqu’où la réduction des coûts de production ira avec l’arrivée à maturité des technologies.

L’étude souligne bien le fait que les politiques énergétiques doivent assurer et équilibrer des coûts de production faibles, la sécurité de l’approvisionnement et un faible impact environnemental. Les pays de l’Union Européenne doivent travailler en étroite concertation tant au niveau législatif que financier pour permettre aux entreprises de développer des offres compétitives.

Vers un nouveau modèle économique

Dans cette équation, il est attendu que le consommateur devienne consommateur-producteur, un nouveau rôle qui bouscule le modèle économique actuel :

: Le consommateur devient producteur, distributeur et revendeur d'électricité crédit photo : Rapport Bain pour le Forum Economique Mondial

Le consommateur devient producteur, distributeur et revendeur d’électricité
crédit photo : Rapport Bain pour le Forum Economique Mondial

Du côté des consommateurs, la baisse constante des prix de rachat sur le marché photovoltaïque français n’encourage ni l’autoproduction d’énergie solaire, ni les consommateurs-producteurs à revendre le surplus d’électricité produite.

Baisse des tarifs de rachat sur l'année 2014 crédit photo : http://www.developpement-durable.gouv.fr/

Baisse des tarifs de rachat sur l’année 2014
crédit photo : http://www.developpement-durable.gouv.fr/

Le risque est donc d’inciter les propriétaires de panneaux solaires photovoltaïques à investir dans des batteries de stockage ou à quitter le réseau traditionnel, pour ceux qui résident dans des zones à fort ensoleillement.

Du côté des entreprises, la concurrence chinoise sur le marché des grandes installations a déstabilisé l’industrie allemande, pourtant leader en Europe. Afin de redynamiser ce secteur en Europe, il est nécessaire de se tourner vers des technologies innovantes, assurant à la fois de forts rendements et des coûts de production réduits. Les cellules I-Cell®,développés par S’Tile, permettent de répondre à ces exigences et sont à ce titre soutenues par des partenaires français et européens (Fraunhofer, BPI France, Wiseed, etc).

 

Pour soutenir la technologie I-Cell®, participez à notre campagne de crowdfunding sur Wiseed.

Sources :

http://energie.lexpansion.com/energies-renouvelables/davos-enr-l-europe-aurait-pu-economiser-140-milliards-de-dollars_a-33-8237.html

http://silicontile.fr/wp-content/uploads/2015/02/WEFUSA_FutureOfElectricity_Report2015.pdf

https://www.lenergieenquestions.fr/la-transition-energetique-europeenne-critiquee-a-davos/

http://tecsol.blogs.com/files/rapport_autoconsommation.pdf

http://reneweconomy.com.au/2015/bank-offer-buy-solar-output-23566

Posté dans GreenTech, TOUT | Tagged , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Mix énergétique Européen : mieux répartir pour mieux accompagner

L’i-Cell® au service de l’émergence du photovoltaïque en Afrique !

 

Après une longue période de croissance modérée en Afrique, le solaire photovoltaïque est en passe d’y connaître un important développement, en témoignent les nombreux projets en cours d’exécution ou annoncés par les différents pouvoirs politiques.

Grâce à un ensoleillement parmi les plus importants au monde (5-7 kWh/m2), la production d’électricité par le solaire photovoltaïque est y plus compétitive comparée à la production par les énergies fossiles comme le gaz ou le charbon. La demande du continent Africain en solaire photovoltaïque devrait atteindre 2,2 GW d’ici 2018, avec un potentiel de croissance de 6 GW[1]. En particulier, selon le rapport[2] réalisé par Lighting Africa, le marché africain de l’éclairage hors-réseau (off-grid) deviendra probablement le plus important au monde.

Longtemps freinés par le prix élevé des systèmes solaires provenant essentiellement d’Europe, les développeurs Africains se sont tournés vers la Chine pour l’approvisionnement en composants photovoltaïques. Malgré des prix très compétitifs, ces derniers ne sont pas parfaitement adaptés au climat africain chaud et parfois très humide.

Ces conditions climatiques donnent souvent lieu à une forte réduction des performances de ces systèmes et entraînent une réticence de certains consommateurs face au solaire photovoltaïque. La réduction de la performance de ces panneaux solaires s’explique par deux facteurs principaux. D’une part, du fait de l’ensoleillement important, la température de fonctionnement du panneau y est élevée. Ceci provoque une baisse proportionnelle de la tension accompagnée d’une légère hausse de l’intensité du module (figure suivante). Suivant les modèles, ce comportement induit une perte par effet joule d’environ 0.5 %/degré du rendement par rapport au rendement maximum de la cellule.

D’autre part, la combinaison de la chaleur et de l’humidité provoque une dégradation accélérée de l’EVA, matériau constitutif de l’enveloppe du panneau solaire. Ce phénomène peut se traduire par un décollement de l’EVA aux interfaces avec les cellules, sa décoloration ou encore l’apparition de points chauds.

Influence de la température sur l’intensité et la tension de fonctionnement des modules photovoltaïques .

Influence de la température sur l’intensité et la tension de fonctionnement des modules photovoltaïques[3] .

Avec une technologie novatrice et à bas coût d’intégration en modules des i-Cells, les modules S’Tile seront particulièrement adaptés aux conditions climatiques et aux contraintes du marché africain.

Conscient de cette potentialité, S’Tile compte ainsi se rapprocher du marché africain en ciblant, dans un premier temps, le secteur des mini-modules (<100 W) pour les lampadaires solaires et pour les petits systèmes de recharge de batteries. En effet, pour ces systèmes de faible puissance, peu de solutions industrialisées sont aujourd’hui proposées. En général, ces mini-modules font l’objet d’une réalisation artisanale par interconnexion « à la main » de petites sous cellules pour l’obtention de tensions de fonctionnement suffisantes.

L’i-Cell®développée par S’Tile présente la particularité supplémentaire de fonctionner pour une tension élevée et ajustable. Cette spécificité la rend donc particulièrement adaptée pour représenter la première solution industrielle de qualité pour ce marché.

Dans le cadre de son développement futur, la société S’Tile souhaite ainsi créer une filiale en Afrique de l’ouest. Il est envisagé d’y installer une unité de fabrication de modules solaires innovants à partir des i-Cells produites en France destinés principalement au marché africain. Ceci permettra à la société de se rapprocher du marché local. S’Tile espère ainsi pouvoir participer pleinement à l’émergence du solaire photovoltaïque en Afrique.

 

[1]Web side “http://cleantechnica.com/2014/05/19/middle-east-africa-solar-pv-market-surge-50-2014-according-new-report/”

[2] Report “Overview of the Off-Grid Lighting Market in Africa »

[3] http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=16697

Posté dans Secteur PV, TOUT | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur L’i-Cell® au service de l’émergence du photovoltaïque en Afrique !